La figure de l’alchimiste – épisode 1er

Dans ce tracé géométrique parfait à la règle et au compas,

le cercle circonscrit le carré et le triangle équilatéral :

figure alchimiste 1

John James dans « Les maitres constructeurs de Chartres » appelle ce tracé « La figure de l’alchimiste » et indique qu’il cache la proportion de la croisée du transept de la cathédrale.

D’après J. J. ce tracé fait apparaitre un rectangle de proportion 6/7 :

La hauteur est à la longueur ce que 6 est à 7, soit la racine septime de six :

6 ^ 1/7 soit 0.85714 ou l’inverse de 1+1/6

figure alchimiste 2

En réalité, mon calcul donne une hauteur de rectangle de 0.85355, le rapport entre base et hauteur étant de 1.17158

Cette valeur est proche à 4 millièmes de 2/5 du périmètre du pentagone inscrit dans le cercle de Ø 1

Mais remarquons surtout que 0.85355, c’est au 10 millièmes près le rapport de 35/41

Dans « Le symbolisme des nombres » du Dr Allendy :

  • 35 : l’évolution dans la vie et par la vie, que J. Boehme appelle « la demeure éternelle de l’âme »
  • 41 : l’individualité de l’être incarnée dans la vie physique, et par excellence, « le Fils, le Verbe éternel » toujours selon J. Boehme, théosophe et alchimiste que voici :

j.boehme

Si cette valeur semble peu différente de 7/6, nous allons voir que cette précision nous amène vers d’autres lieux.

Calculons tout d’abord dans quel quadrilatère solsticial se cache cette proportion de 1.17158 ?

Il faut se rendre à la latitude de 52°12′, soit par exemple à Cambridge (c’est mon petit doigt qui m’y guide…)

En ce lieu, la coudée locale est de 61.3 cm, soit le cosinus de la latitude (cela fait donc une coudée de 2 pieds ou de 2/3 de verge).

Partons de la coudée de Chartres de 44.7 cm (l’inverse de la racine de 5), multiplions par cette proportion de 1.17158 et nous obtenons la coudée royale de PI/6 soit 52.4 cm

Multiplions à nouveau par 1.17158 et nous obtenons la coudée locale pour Cambridge de 61.3 cm !

Étonnant jeu de piste, n’est-il pas ?

(Nous verrons à l’épisode 2 que cette piste est sans doute une Ley Line…)

L’université de Cambridge a récemment mis en ligne les manuscrits de Isaac Newton, et je tombe de suite par un clin d’œil divin sur cette illustration d’optique où nous retrouvons les éléments primordiaux de départ carré/triangle/cercle ,  afin de rendre visible le spectre  au travers d’un prisme  :

manuscrit newton small

D’ailleurs Sir Newton est représenté comme un Dieu-Géomètre par W. Blake

(nous chercherons épisode 4 ce que le doigt pointé sur le parchemin signifie)

Newton par William Blake small

Newton l’alchimiste a laissé à la postérité cet énoncé : « Tout corps peut être transformé en n’importe quel autre corps, et prendre successivement tous les degrés de qualités »

Mais alors où chercher ? :

  • « la demeure éternelle de l’âme » et « le Fils, le Verbe éternel »
  • la double transformation par ce rapport, (successivement tous les degrés de qualités) de la coudée de Chartres à la coudée de Cambridge, en passant par la coudée Royale

Dans la Round Church bien sûr, l’église du Holy Sepulchre, (le tombeau du Christ) !

Édifice de 1130 que nous étudierons au 3eme épisode de cette queste…

To be continued…

Round_Church_Cambridge

cambridge round church original

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s